L'histoire du groaning cake

L’histoire du groaning cake

Parce que je suis une ritualiste et que je prends plaisir à la pleine conscience, aux célébrations et aux petites attentions, quand je suis tombée sur cette tradition du “Groaning cake” je n’ai pu qu’être émue. Émue aux larmes devant l’acte de cuisiner un gâteau pour une femme en plein enfantement. C’est un acte d’amour. Depuis, je cuisine ma version de ce gâteau chaque fois que je rends visite à une nouvelle mère en postpartum!

Groaning cake pourrait être traduit par gâteau gémissant – haha! Le gémissement ne vient pas du gâteau lui-même mais c’est plutôt son association à la période de l’accouchement et du postpartum qui lui a valu son nom. Sa confection semble issue d’une tradition originaire du Royaume-Uni. Chaque région du monde a ses rituels et ses recettes pour le postnatal qui lui sont propres et je trouve fascinant de nous ouvrir à cet éventail de façons d’honorer le rite de passage de la maternité. Malheureusement beaucoup de ces rituels se perdent au fil du temps… Ami McKay partage cette tradition dans sa nouvelle The Birth House et c’est -je crois- ce qui a permis de nous la faire connaître.

Donc, ce fameux Groaning cake, à l’origine, était préparé par la femme enceinte au début du travail et lui servait à se mobiliser, se changer les idées et mieux supporter l’attente des premières heures. Après la naissance, ce gâteau était servi à la mère en premier pour l’aider à reprendre des forces puis à tous ceux présents à l’accouchement. On dit aussi que les odeurs qui émanaient lors de la cuisson du gâteau aidaient les femmes qui accouchaient. Je n’ai pas de peine à le croire! Il y a quelque chose de profondément rassurant, réconfortant dans l’odeur des épices qui embaument la maison. C’est une odeur “maternante”. Alors, la femme qui se laisse bercer par les effluves peut se sentir portée par cette belle énergie! Je l’ai vécu assez souvent en cuisinant à domicile pour de nouvelles mamans. Les odeurs en cuisine ont un fort pouvoir thérapeutique!

Une recette similaire à celle plus bas circule un peu partout sur le web. Je l’ai adaptée légèrement pour qu’elle contienne moins de sucre raffiné et soit vegan. C’est chaque fois un grand succès!

Recette

1 ½ tasse de farine
1 tasse d’avoine cuisson rapide
½ c. à thé de cannelle
¼ c. à thé de gingembre
¼ c. à thé de clou de girofle
½ c. à thé de muscade
2 c. à thé de poudre à pâte
2 c. à table de graines de lin moulues
6 c. à table d’eau
½ tasse d’huile végétale
1 tasse de sucre de canne
1 c. à thé d’extrait de vanille
Le jus d’une orange pressée
1 c. à thé de zeste d’orange
¼ de tasse de mélasse noire
1 petite pomme épluchée et râpée
1 petite carotte épluchée et râpée

Préchauffer le four à 350°F. Huiler un moule à pain 9×13.

Dans un grand bol, mélanger les ingrédients secs ensemble (les 7 premiers). Dans un ramequin, mélanger les graines de lin et l’eau. Laisser gonfler. Dans un autre bol, mélanger l’huile, le sucre, la vanille, le zeste et le jus d’une orange et la mélasse. Ajouter le mélange de graines de lin et mélanger. Lorsque le mélange est homogène, l’ajouter aux ingrédients secs. Ajouter la pomme et la carotte râpées et remuer à nouveau. Verser dans le moule.

*Si la pâte est un peu trop épaisse, un tout petit peu plus de jus d’orange ou même de lait végétal pourrait aider à la délier.

Cuire au four pendant environ 50 minutes. Laisser refroidir avant de démouler.


Si vous êtes en train de planifier votre postpartum à venir, notre formation courte sur l’alimentation restauratrice et adaptée à cette période devrait vous plaire. Disponible juste ici!

 


La magie des cercles de femmes

C’est ensemble, en cercle, que nous co-créons. Que la magie, la vraie, se passe. Ce n’est pas en restant isolées. 

Dans l’histoire de l’humanité, hier encore, les femmes se rassemblaient autour des évènements heureux et malheureux de la vie. Que ce soit pour la cuisine, apprendre un métier, cultiver la foi, célébrer un départ, accompagner la vie, prendre soin des enfants. Chacune savait qu’elle pouvait compter sur d’autres pour lui apprendre, l’entendre, la guider. Nous avons perdu ce contact privilégié avec nos soeurs de coeur aux travers de l’industrialisation, entre-autres. Et c’est malheureux.

Nous avons aussi perdu cette connaissance des cercles de partages. Se retrouver entre-nous dans un espace sécuritaire fait croître notre puissance personnelle, nous donne des ailes. Depuis quelques années, une résurgence de ces espaces sacrés se fait sentir. Et c’est tant mieux!

Les femmes ont besoin de cette reconnection à elles-mêmes et aux autres. Elles tendent naturellement vers cette spiritualité sans dictats, difficile à décrire en mots mais pourtant réellement désirée. Les cercles leurs permettent d’explorer, de s’exprimer et d’expérimenter cette spiritualité.

Les cercles ne sont pas des thérapies ou des groupes de supports. Au lieu de mettre l’emphase sur une problématique ou sur des actes du passé, les cercles veillent à mettre en lumière le chemin pour celles qui désirent grandir, avancer, se transformer. Chacune vient y trouver sa propre vérité.

Il existe des cercles de parole pour être entendue, pour être inspirée.

Il existe des cercles de création, collective, individuelle, pour le plaisir.

Il existe des cercles de passage pour les grandes étapes de la vie.

Il existe des cercles pour cheminer spirituellement.

Il existe des cercles en présentiel, des cercles en virtuel.

Lors d’une rencontre, chacune arrive avec son bagage de vie, chacune arrive avec ses appréhensions, ses attentes, chacune arrive avec son ouverture envers l’autre. Toutes les rencontres seront différentes du fait que l’énergie du moment ne sera jamais la même (et ce même si les participantes sont les même, même si la structure de l’intervention est pareille).

Chaque facilitatrice de cercle choisit de mener ses rencontres comme elle l’entend (cliquez ici pour en savoir plus). Il faut veiller à se diriger vers un groupe qui correspond à nos besoins et à nos valeurs. Nous avons une responsabilité en tant que participantes et c’est de nous investir dans ces cercles pour pouvoir vivre l’expérience jusqu’au bout afin qu’elle nous transforme. Pour certaines, se sera transcendant, pour d’autres une curieuse découverte. Il n’y a pas de bonne réponse.

Ce qui est magnifique dans ces cercles, tels qu’ils nous sont présentés aujourd’hui, ce sont les rituels. L’être humain est avide de connection, de rituels et de cérémonies. Cela fait partie de lui. Mais avec nos vies actuelles, la place pour ces actes ou ces rassemblements est souvent minuscule. En tentant de supprimer quelque chose qui est là, bien présent en nous, nous ne nous rendons pas service. Nous taisons un de nos besoins fondamentaux, celui de donner du sens à la Vie.

Et même en n’étant pas du tout “spirituelle”, “ésotérique”, “sorcière”, “flyée” ou “perchée”… il est possible de se joindre à un cercle de parole, un cercle de partage, pour y échanger et apprendre sur nous. Il existe autant de types de cercles que de types de personnalités!

À travers ces rencontres hebdomadaires, mensuelles, trimestrielles, … vous rencontrerez des personnes fantastiques, vous apprendrez à faire confiance au processus, vous en ressortirez plus légères et parfois même euphoriques, vous aurez envie d’amener du sacré dans votre quotidien. Et ça c’est un sacré cadeau : celui que de faire de la place à l’essentiel dans nos vies et de cultiver un sentiment d’émerveillement et de gratitude.

J’ai besoin, nous avons besoin, de trouver notre tribu, notre clan.

J’ai besoin, nous avons besoin, de verbaliser ce qui nous encombre sans peur d’être jugées, catégorisées, conseillées.

J’ai besoin, nous avons besoin, d’endroits sécuritaires où il fait bon ÊTRE.

Maintenant, j’ai une question pour vous : qu’est-ce qui vous fait hésiter à joindre un cercle de partage, un cercle de parole?


Bourses d'études - Formation pour devenir doula postnatale (en ligne)

 

BOURSES D’ÉTUDES
.

Pour l’édition d’automne 2019 de notre formation intensive pour devenir doula postnatale (EN LIGNE), nous désirons offrir deux bourses permettant à deux personnes d’accéder à la formation sans frais.

.
Un formulaire en ligne a été créé à cet effet et sera accessible entre le 02 et le 23 août 2019 midi. Suite à cela, nous prendrons le temps de bien évaluer chaque candidature reçue et de faire une sélection basée sur certains critères (voir plus bas).  

.
Les deux personnes choisies seront annoncées le vendredi 30 août via les réseaux sociaux de Maternité Sacrée et son infolettre. Les récipiendaires seront contactés par courriel.

.
La formation débutera le 23 septembre 2019. Une connexion Internet et un compte Facebook sont essentiels pour participer à cette édition. Tous les détails de la formation sont accessibles ICI.

.
Pour notre évaluation, nous demandons certains renseignements privés. Merci de nous faire confiance dans la gestion de ces informations. Nous les traiterons avec le plus grand respect. Dès la fin de la sélection, toutes ces informations seront supprimées. TOUTES LES INFORMATIONS QUE VOUS NOUS TRANSMETTEZ RESTERONT DONC CONFIDENTIELLES.

.
Les participants sélectionnés devront produire un article de blogue ou un vidéo relatant leur expérience et s’engager à terminer la formation dans un délai raisonnable (idéalement moins qu’un an).
.

CRITÈRES DE SÉLECTION :

.
Dans notre étude de candidatures, nous évaluerons :

– Le besoin financier des participants
– L’identification à un ou plusieurs groupes marginalisés
– Un plan ou une idée pour mettre en pratique les enseignements suite à la formation
L’adhérence aux valeurs de Maternité Sacrée
– Un talent, une passion, un amour pour la périnatalité et le travail auprès des familles
– Une attitude de donner au suivant que ce soit par l’implication bénévole ou les projets à faire fleurir en communauté

.
RÉSULTATS :

Voici les noms des deux personnes sélectionnées (annoncé le 30 août 2019) : Léa Bédard & Noémie Le Duedal 


Rituels bien-être après l'accouchement

 

RITUELS BIEN-ÊTRE APRÈS L’ACCOUCHEMENT

L’accouchement est un moment fort dans une vie. Un rite de passage, une grande étape. Son souvenir peut être magnifique ou teinté des mauvaises expériences vécues. Une chose est sûre : nous en sommes transformées à jamais. Certaines sont plus conscientes de cette transformation que d’autres. Certaines le vivent plus facilement que d’autres. Lorsque le besoin de tourner la page, l’ouverture et la curiosité sont au rendez-vous, un rituel de fermeture peut permettre de désamorcer certains sentiments négatifs, se sentir maternée et prise en charge, prendre du temps pour soi, se permettre une intériorisation. Plusieurs rituels tout simples peuvent se mettre en place en postpartum, au quotidien, pour s’honorer et se faire du bien. On peut aussi combiner certains de ces éléments pour se créer une cérémonie riche de sens. En voici quelques-uns!
.

Massage

Tout de suite après l’accouchement et pendant quelques jours, massez vos muscles endoloris à l’aide d’une huile à l’extrait d’arnica. Cela les détendra!

En Inde, le massage en postpartum est important pour la guérison du corps mais aussi pour l’appropriation de soi, la détente corporelle et mentale, la purification. Après les premières journées où l’emphase est mise sur le repos total, un massage quotidien s’installe et perdure pendant environ 40 jours. En Occident, ce massage quotidien peut être difficile. Je vous encourage à pratiquer l’auto-massage chaque jour et à vous permettre un massage avec professionnel à l’occasion! Si vous avez un.e partenaire, c’est le temps de lui demander de pratiquer certaines techniques de massage sur votre corps!
.

Serrement du bassin

Un sentiment de vide est souvent présent après l’accouchement. Le ventre rond et plein est maintenant mou et vide. On peut éprouver de la douleur à la symphyse pubienne, au périnée, aux hanches. Un serrement de bassin avec tissu fait vraiment du bien. Allongée, avec un tissu sous les fesses et croisé au niveau du pubis, deux personnes de chaque côté de la femme tirent sur un pan du tissu afin d’enserrer les hanches de la femme. Cela allège le sentiment de vide et permet de soulager le bassin. En cas de césarienne ou de problématique à l’accouchement, attendre quelques semaines avant de procéder à ce rituel.
.

Tea Time #metime

Choisissez un moment de la journée et essayez de le respecter (à la maison ou à l’extérieur, ça fonctionne tout autant!).

Laissez savoir aux autres que ce moment est important pour vous… que ce soit 10 ou 30 minutes!

Initiez vos enfants à l’heure du thé. Une tisane festive, servie dans de belles tasses, avec des livres à colorier, c’est gagnant pour les enfants! Faites-en un jeu. Vous aurez alors peut-être droit à quelques minutes de tranquillité. Ça fonctionne chez moi, héhé. Et c’est un excellent truc pour leur passer sous le nez des infusions de plantes médicinales adaptées ou de concentrés liquides ajoutés à l’infusion!

Trouvez l’endroit dans la maison pour savourer ce moment. Près d’une fenêtre? Sur la galerie? Dans votre lit? Créez-vous un petit coin détente où vous aurez plaisir à vous installer pour relaxer. Fermez toutes les distractions, cellulaire compris et soyez pleinement présente le temps d’un instant.

Variez les breuvages. Les tisanes d’herbes sont remplies de propriétés bénéfiques pour votre santé. Si vous avez besoin d’un petit remontant, allez-y avec un chaï ou un thé vert, qui contiennent tous deux de la caféine mais qui vous donneront un boost plus stable que le café. Un cacao chaud ou un lait d’or ou un rooibos ou un café de céréales ou un matcha sont d’autres belles options!
.

Yonisteam

En postpartum, s’accroupir ou s’asseoir au-dessus d’un récipient rempli d’herbes et d’eau chaude afin de laisser les vapeurs pénétrer la vulve et le vagin peut aider à diminuer les tranchées (les contractions post-accouchement servant à ramener l’utérus à sa taille originelle), réduire les chances d’infection, aider l’utérus à reprendre sa taille, sa forme, sa place, tonifier le vagin et faciliter un sain retour de couches (le retour de menstruations). On doit attendre que les saignements aient diminué ou cessé avant de commencer le sauna vaginal.

Cours en ligne sur le sauna vaginal pour la guérison en postpartum juste ICI
.

Méditation

Dans l’effervescence du postnatal, prendre du temps pour méditer peut sembler insensé. Pourtant, quelques études le confirment, une pratique relaxante telle la méditation diminue les risques de dépression postpartum. La méditation est une belle alliée pour nous apporter une paix d’esprit, plus de calme, un meilleur sommeil, diminuer notre anxiété et nous libérer de nos tensions.

Cela permet aussi d’être plus connectée à ses bébés et de se réapproprier sa propre énergie. Tout le long de la grossesse, maman et bébé n’ont fait qu’un. Après l’accouchement, une certaine dissociation doit avoir lieu pour se permettre d’exister et de prendre soin de soi… pas seulement du bébé!

Il y a une multitude de façons de méditer mais sachez que la durée importe peu. Un 5 minutes par jour peut avoir une grande influence sur votre état d’esprit. On peut s’y adonner pendant la sieste de bébé, avant le dodo, pendant la tétée. Il suffit de se fermer les yeux et se concentrer sur sa respiration. On peut répéter un mantra, écouter une musique relaxante ou essayer de décontracter chaque muscle du corps. Il faut l’essayer pour l’adopter!
.

Bain de cérémonie

Un bain de cérémonie peut être organisé seule ou avec bébé. C’est un bain pour se replonger dans ses souvenirs et se laisser purifier par l’eau. Des plantes, des fleurs, du sel, des huiles essentielles et d’autres éléments peuvent être ajoutés à l’eau – certaines contre-indications s’appliquent, soyez prudentes! C’est l’occasion de se détendre et de se laisser bercer au son de la musique qui nous a accompagnée tout au long de l’accouchement, au son d’un tambour chamanique ou du bruit de la pluie qui tambourine sur les fenêtres. Cette cérémonie peut être guidée par une facilitatrice ou l’on peut choisir de se donner une intention pour le bain, aménager un espace sacré et profiter du moment.
.

Soin Rebozo

Un soin Rebozo est une cérémonie de fermeture d’origine mexicaine. C’est une magnifique occasion de boucler la boucle. En honorant un passage, on permet à la femme une transition énergétique, corporelle, émotionnelle et spirituelle. On célèbre son rite de passage. C’est un magnifique soin pour toute femme qui désire ritualiser un premier passage, un deuil, une séparation, un dernier bébé pour la famille ou simplement pour se retrouver.

Les praticiennes du soin Rebozo laissent l’espace nécessaire à la femme pour raconter son expérience et mettent en place plusieurs rituels tout au long de la rencontre jusqu’à la cérémonie finale où la femme est réchauffée, massée, bercée et enveloppée serrée dans de beaux tissus (Rebozos).

Un bain aux herbes ou un sauna vaginal est proposé puis un modelage du corps en entier avec une huile chaude est pratiqué. On termine avec des bercements et des serrages du corps à l’aide de Rebozos (longs châles tissés). Une tisane de la femme est proposée tout au long du soin et un retour sur l’expérience se fait suite à la cérémonie. Le tout dure environ 3h.
.

Fête en compagnie des femmes de sa vie

Un peu après l’accouchement, ce peut être l’occasion de se retrouver entre femmes pour partager sur l’expérience qui vient d’être vécue. La mère est célébrée comme une reine. On lui apporte à boire, à manger. On pourrait même la masser, lui offrir de petits présents symboliques. On s’assure de laisser la maison plus propre au départ qu’à l’arrivée et on en profite pour laisser quelques plats au frigo. De doux souvenirs pour toutes les femmes présentes et un bel encouragement pour la mère en pleine découverte et adaptation à son nouveau rôle.


Envie de faciliter de beaux rituels et de magnifiques cérémonies autour de la maternité? Notre formation pour devenir facilitatrice d’espaces sacrés pourrait être pour vous! Cliquez ici pour plus de détails!

 


Quoi offrir à la nouvelle maman?

QUOI OFFRIR À LA NOUVELLE MAMAN?

On gâte les nouveaux-nés abondamment. On oublie parfois les mères qui viennent d’accoucher et qui sont en train d’apprendre à allaiter. Ce sont de grandes épreuves dans la vie d’une femme! Un rite de passage d’envergure! Je vous propose ici quelques idées cadeaux, riches de sens, pour la maman surtout mais aussi pour le bébé. Avant toutes choses, je tenais à vous rappeler que les nouvelles mères ont surtout besoin d’écoute sans jugement, de mots doux, d’encouragements, de temps et de beaucoup d’amour! 


CADEAUX SIMPLES

Repas préparés
Jolie gourde d’eau (tout pour inciter la maman à bien s’hydrater)
Mélanges de tisanes pour la maman
Camisole d’allaitement
Bouquet de fleurs séchées (pas besoin d’entretien!)
S’occuper des enfants plus vieux
Aller faire des courses pour la famille
Une plante
Un bijou de lait maternel
Une retouche de l’empreinte placentaire

Coquillages d’allaitement
Un joli pyjama (tout pour inciter la maman à se reposer)


PROFESSIONNELS

Femme de ménage
Traiteur
Doula postnatale
Photographe maternité / allaitement
Conseillère sommeil de l’enfant / allaitement


SOINS

Bain Thalasso pour bébé
Massage à domicile
Soins esthétiques
Ostéopathie maman / bébé
Produits de soins naturels
Herbes pour bain floral postpartum

Bandage du ventre
Herbes pour sauna vaginal (yonisteam)


RITUELS

Mamablessing
Soin Rebozo
Rituels de fermeture
Cérémonie d’accueil du nouveau-né


FORMATIONS

Portage
Sauna vaginal

Massage bébé
Yoga maman / bébé
Cuisine restauratrice

Bandage du ventre


5 rituels pour un blessingway réussi

5 RITUELS POUR UN BLESSINGWAY RÉUSSI

Un blessingway est une cérémonie de naissance, un rassemblement intime visant à honorer une femme sur le point d’enfanter. Le but de cette cérémonie étant de la célébrer, la supporter et la préparer à la maternité et à l’accouchement imminent. Ce rituel est inspiré des traditions des Navajos, peuple amérindien d’Amérique du Nord.

Entourée des femmes de sa vie, la femme enceinte se laisse materner le temps d’une rencontre. C’est l’occasion de célébrer le rite de passage lié à la naissance d’un enfant… que ce soit le premier ou le cinquième! Actuellement, c’est plutôt le shower de bébé qui est organisé avant l’accouchement par la famille et les amis. Une pluie de cadeaux déferle alors sur les nouveaux parents. Les aspects physiques, mentaux, énergétiques, émotionnels et spirituels de l’accouchement n’y sont pas célébrés. On se concentre essentiellement sur l’aspect matériel à gérer avec l’arrivée d’un enfant au sein de la famille. Le blessingway, de son côté, mise plutôt sur l’empuissancement de la future mère. Par la démonstration de notre amour, la femme gagne en force, courage et confiance en elle.

Rituels

Voici quelques petits rituels à recréer au sein d’une cérémonie de naissance. Avant de vous mettre à la planification de l’évènement, demandez à la future mère si elle a des envies ou des besoins particuliers. La fête devrait être organisée en fonction de cela. Soyez dans l’ouverture, l’authenticité et la connection. Restez consciente que certaines personnes pourraient ternir l’ambiance du rassemblement ou transmettre leurs craintes et leurs peurs à la femme enceinte. Parfois, il vaut mieux ne pas les inviter. Avec ces quelques rituels, vous pourrez organiser un simple rassemblement festif pour une personne qui vous est chère. Si le DIY ce n’est pas votre truc, engagez une facilitatrice pour créer la cérémonie avec vous et l’animer le jour venu. Vous vivrez alors une expérience puissante, sans le stress d’avoir à tout gérer!

Affirmations positives

Des phrases clé. Des mots d’amour. Des encouragements. Des phrases pour donner du courage à la mère en travail. On les écrit sur des fanions, de jolis cartons ou sur des rubans qu’on suspend à une plante.

Couronne de fleurs

La création collective d’une couronne pour orner la tête de la fêtée met tout le monde en joie. C’est joli et participatif!

Mise en beauté

Bain de pieds. Massage de mains, de tête, de pieds. Coiffure. Maquillage. Habillement festif. Henna. Peinture sur bedaine. Moulage de bedaine. Toutes les mains convergent vers la femme enceinte pour lui donner de l’amour.

Cadeaux significatifs

Petits items de la nature. Cadeaux symboliques qui nous font penser à la mère ou à certains attributs, certaines qualités. Des cadeaux faits à la main. Des items pour placer sur un autel de naissance ou dans une petite pochette de protection.

Festin partagé

Chacune amène un plat à partager. Manger à la fin d’une cérémonie permet une coupure avec l’évènement riche de sens pour revenir doucement dans la réalité ordinaire. Un moment pour partager sur notre vécu, notre ressenti.


DEVENIR FACILITATRICE

Si vous voulez devenir facilitatrice de ce genre de rassemblements et si la sororité réveille la flamme en vous, répondez à l’appel. Les femmes ont besoin d’espaces sécuritaires, de célébrations, de connection! 

Cliquez ici pour plus d’infos sur notre formation Facilitatrice d’espaces sacrés!


Top 13 de lectures transformatrices

MON TOP 13 DE LECTURES TRANSFORMATRICES

On me demande depuis sept ans (ce blogue aura bientôt 7 ans!!!) des suggestions de lecture. Ça m’aura pris du temps monter cette liste bilingue (plusieurs années, haha) mais vous avez ici la sélection des livres qui m’ont le plus marqué au fil du temps. Des livres puissants qui ont su me transformer, me faire réfléchir et m’émouvoir. Ils ne sont pas liés directement à la maternité quoique certains m’ont amenée à vivre une maternité consciente, à ralentir, prendre le temps, apprécier. Certains sont plus pour l’entrepreneure. Un axé sur la sexualité féminine. Plusieurs sur le féminin sacré, la femme sauvage, les archétypes féminins, l’énergie féminine. Bonne découverte!

« Essentialisme » de Greg McKeown

« Comme par magie » de Elizabeth Gilbert

« Mange, prie, aime » de Elizabeth Gilbert

« The Desire Map » de Danielle Laporte

« The Subtle Art of Not Giving a F*ck: A Counterintuitive Approach to Living a Good Life » de Marc Manson

« Chillpreneur » de Denise Duffield-Thomas

« Get rich, Lucky Bitch » de Denise Duffield-Thomas

« Orgasm Unleashed » de Eyal Matsliah

« La femme shakti » de Vicky Noble

« Les 13 mères originelles » de Jamie Sams

« La tente rouge » de Anita Diamant

« Femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estès

« Goddesses in Everywoman : Powerful Archetypes in Women’s Lives » de Jean Shinoda Bolen M.D.

 


Qu’est-ce qui se passe sous la tente rouge?

QU’EST-CE QUI SE PASSE SOUS LA TENTE ROUGE?

Vous avez peut-être entendu parler des tentes rouges. Vous avez peut-être participé à une ou deux tentes rouges sans trop savoir dans quoi vous vous embarquiez. Vous avez eu bien du mal à proposer une explication de ce que c’est qu’une tente rouge ensuite… une explication qui rend justice à ce qui se passe sous la tente rouge!

Une tente rouge est un espace intime et chaleureux où les femmes se rassemblent afin de se sentir libres d’être vraies et authentiques. Elles s’y remettent au premier plan tout en faisant partie d’une communauté. C’est un espace de partage, de transmission où la sagesse des femmes plus âgées est honorée. La thématique principale de la tente rouge est le cycle menstruel mais on ne s’y limite pas. On se retrouve sous la tente pour partager entre femmes sur des sujets tels : les premières lunes, les menstruations, la grossesse, l’accouchement, le retour de couches, la ménopause, la sexualité, la vie de couple, le deuil, … On y partage ses expériences, ses défis du quotidien. Parfois des thématiques sont fixées, d’autres fois, chacune est libre de s’ouvrir sur ce qu’elle désire. Toutes sont bienvenues! L’ambiance est feutrée, douce et sécurisante. La rencontre est orchestrée par une ou plusieurs facilitatrices pour permettre des échanges fluides et respectueux. Tout ce qui se dit dans la tente rouge y reste.

L’origine des tentes rouges est difficile à cerner. L’auteur du livre « La tente rouge », Anita Diamant, a fait des recherches historiques concernant les rassemblements de femmes à travers le temps. Bien sûr, les femmes, partout dans le monde, ont toujours trouvé un moyen de se rassembler dans un lieu dédié pour discuter, se célébrer, vibrer la sororité (sisterhood). On peut penser à la « Moon Lodge » des Amérindiens ou aux hammams en Orient. Toutefois, le concept de tente rouge aurait été inventé par l’auteur. Et, maintenant, le concept prend de l’expansion et l’on peut trouver des tentes rouges un peu partout!

La tente rouge nous offre un temps pour ÊTRE simplement, sans jugement, sans attentes.

Vivre l’écoute active de multiples femmes qui résonnent avec nos paroles… c’est une expérience tellement magique. C’est puissant et doux à la fois.

Expérimentez-le… ne serait-ce qu’une seule fois!

……



DEVENIR FACILITATRICE

Si vous voulez devenir facilitatrice de ce genre de rassemblements et si la sororité réveille la flamme en vous, répondez à l’appel. Les femmes ont besoin d’espaces sécuritaires, de célébrations, de connection! 

Cliquez ici pour plus d’infos sur notre formation Facilitatrice d’espaces sacrés!


Le sauna vaginal (yoni steam) comme outil de guérison

Le sauna vaginal (yoni steam) comme outil de guérison

Qu’est-ce que le yoni steam?

Le sauna vaginal ou le yoni steam c’est l’acte de s’accroupir ou s’asseoir dénudée au-dessus d’un pot d’eau chaude et d’herbes médicinales. La vapeur réchauffe les tissus délicats de la vulve et du vagin et favorise la circulation sanguine locale. C’est un remède très ancien pratiqué dans plusieurs régions du monde. On le voit heureusement réapparaître un peu partout car le mot se passe et les femmes sont mûres pour une ré-appropriation de leurs corps, pour une célébration marquée des joies d’être femme.

Yoni vient du sanskrit et signifie l’organe génital féminin (matrice, vagin, vulve). Dans la culture ancienne de l’Inde, la yoni est vénérée. Elle est le symbole de l’énergie féminine, la source de vie, un passage divin. Un repère abritant le pouvoir de la femme, source de création, et permettant multiples guérisons.

Outil de guérison?!

Oui le sauna vaginal est un outil de guérison. Nombreuses sont les femmes qui vivent une relation de haine ou de dédain envers leurs parties génitales que ce soit à cause de douleurs menstruelles, de traumas, de problèmes de santé du système reproducteur ou de difficultés liées à la procréation. C’est un outil incroyable pour favoriser la guérison mais aussi pour reconnecter profondément à son essence. C’est un soin d’amour-propre.

Voici quelques-uns des bienfaits qui sont rapportés par les femmes qui s’adonnent à cette pratique. Je tiens à préciser ici que ce n’est pas nécessairement un soin qui convient à toutes les femmes et que les propriétés notées ici sont de l’ordre de l’expérimentation.

– Favorise la guérison du système reproducteur post-accouchement
– Tonifie la région du périnée
– Reconnecte avec cette zone sacrée
– Libère les traumas et les énergies négatives refoulées
– Régularise les cycles menstruels
– Réduit les douleurs, crampes et autres signes liés au cycle menstruel
– Améliore la fertilité
– Et beaucoup plus!

Attention : ne jamais utiliser le sauna vaginal pendant les menstruations, ni pendant la grossesse. D’autres contre-indications s’appliquent.

Une partie de mon expérience

J’utilise le yoni steam depuis quelques années maintenant. Je trouvais le soin agréable mais n’ayant pas de « problématique » comme tel… je ne connaissais pas l’engouement de certaines face à cette pratique. C’est l’automne dernier, dans un moment de grand stress, que j’ai vécu une révélation face au yoni steam. C’était une grosse période pour moi, chargée de transitions : grande rentrée à l’école pour ma 5 ans, grande rentrée dans une première garderie pour mon bébé, le lancement d’une cohorte de doulas postnatales et un conjoint à l’extérieur du pays pour plusieurs semaines. C’était aussi à cette période que je quittais mon emploi pour me consacrer à 100% à Maternité Sacrée.

J’étais fatiguée, stressée. Mon utérus était fatigué, stressé. J’ai alors commencé à avoir des pertes brunâtres qui ont perduré pendant 5 semaines! Comme je n’avais aucun autre symptôme, j’hésitais à aller consulter. De toute façon, c’était la folie totale ici et je ne voyais pas comment j’allais pouvoir prendre le temps de… jusqu’à ce que je me rappelle l’art du sauna vaginal et que je prenne le temps de m’offrir un soin.

Il n’aura suffit que d’un seul yoni steam pour que les pertes cessent immédiatement. J’étais impressionnée. J’avais beau connaître les bienfaits de cette pratique, je n’avais jamais expérimenté quelque chose du genre. Pour moi, qui commençais à voir ma problématique comme un état permanent, ce fut ultra révélateur!

J’utilise le yoni steam régulièrement depuis pour régulariser mes menstruations et chasser la stagnation qui m’habite dans le bas ventre. Ce n’est pas encore parfait mais je vois, encore une fois, une réelle amélioration!
,,,

Formation EN LIGNE : L’Art du sauna vaginal pour la guérison en postpartum

Une formation courte, entièrement en ligne, pour apprendre à recréer ce soin après la naissance, dans le confort de sa maison. En postpartum, les saunas vaginaux sont utiles pour nettoyer complètement l’utérus, améliorer la circulation au niveau du plancher pelvien et tonifier les organes reproducteurs féminins. Donc, un périnée tonifié et une santé féminine magnifiée!

Cliquez ici pour plus de détails!

 

 

Crédit photo : Tania Cloutier-Ménard


La saine frustration des mères entrepreneures

La saine frustration des mères entrepreneures

Je vais écrire ici, aujourd’hui, de façon bien personnelle à propos de l’entrepreneuriat et de la vie de maman. Sûrement que quelques-unes se reconnaîtront.

Je porte en moi une grande part de l’archétype DEMETER, la déesse grecque symbole de la maternité. J’aime la grossesse, l’accouchement, j’adore le 4e trimestre, l’allaitement est si doux et si bon, … Puis vient le moment où les enfants ne sont plus si petits et où ils ont moins besoin de moi. Vient le moment où je me mets à me questionner et à vouloir laisser ressortir d’autres facettes de ma personnalité.

Autant, j’adore mon rôle de maman, mes enfants et ma vie en général… autant, je me sens ultra limitée et je vois ma famille comme un frein à mon expansion. Mon expansion en tant qu’entrepreneure, pas en tant qu’humaine, je tiens à préciser! Parce que mes filles me font grandir en tant que personne, un peu, chaque jour. Ça, y’a pas de doute. Sauf que, j’ai aussi la personnalité d’une ARTÉMIS, une fille fougueuse, libre, sauvage, en besoin de projets, buts et objectifs à accomplir et la maternité me coupe un peu les ailes… au quotidien.

Et je vous arrête tout de suite avec vos “ça ne dure pas longtemps”, “mieux vaut en profiter pendant que ça passe”, “tu les as voulu tes enfants, assume”! Un autre article s’en vient sur les conseils non-sollicités, merci, bonsoir. Je vous le dit, je ne reviendrais en arrière pour rien au monde mais ce que je vis là maintenant, à besoin d’être exprimé. Et si je le fais aujourd’hui, c’est parce que JE SAIS que je ne suis pas la seule.

Forte envie de plus

Pas plus tard qu’hier, une de mes doulas postnatales, m’écrit et je sens dans le ton de ses quelques lignes une tristesse, une lassitude, une envie-de-plus. Elle m’écrivait pour me dire qu’elle devait mettre de côté son projet sur lequel elle essayait tant bien que mal de travailler depuis quelques semaines. Elle se rendait bien compte qu’elle n’y arriverait pas et que si elle continuait à ce rythme, elle allait se brûler. 

Y’a un conflit profond qui sommeille à l’intérieur de beaucoup de coeurs de mères entrepreneures : celui d’avoir une carrière, d’être autonomes, de briller, tout en jonglant leur vie de maman. On en parle beaucoup de cet équilibre familial tant recherché mais, ici, j’avais plutôt envie d’adresser la frustration de toutes celles qui veulent plus et se sentent coincées. C’est tellement normal d’arriver à un moment où on se dit mais je suis qui moi? qu’est-ce que je fais ici? j’ai du potentiel inexploité! je veux plus! j’étouffe! Puis, on voit les autres autour réussir et, on a beau ne pas vouloir tomber dans la jalousie, on les envie tout de même et on se demande comment elles y arrivent.

Si on tait tout ça à l’intérieur de nous parce que “on-est-dont-bien-chanceuse-de-pouvoir-rester-à-la-maison”… ça n’étouffe pas le feu, ça le fait grandir. En nous doucement, le feu finira par prendre toute la place. Y’a une quête de sens qui se fait en postpartum, une recherche identitaire. Selon votre personnalité propre, il se peut que la vie de maman soit géniale mais qu’il vous manque quelque chose. Et c’est pas à cacher! C’est à célébrer! Vous avez du potentiel et de l’ambition, n’est-ce pas merveilleux?

Foutue culpabilité!

Et là, subtilement, dans toute la variation des émotions possibles rencontrées sur le chemin de l’appropriation de soi, de la définition de sens, du démarchage et de la mise en chantier d’un projet… il y a la culpabilité de mère. La foutue culpabilité qui, elle, nous gruge l’intérieur. On s’en veut de ne pas être présente à 100%, de ne pas avoir envie de lire un 15e livre en ligne, de dire une fois de plus “maman doit travailler”…

Un temps pour rêver…

C’est pas un article à conseils. Désolée, j’ai rien à vous apprendre aujourd’hui. Je veux par contre vous faire voir la beauté de ce moment là. Un moment privilégié pour se redécouvrir, pour faire de l’espace dans sa tête. Une fenêtre d’opportunités pour mettre ce projet qui nous tient à coeur sur papier, pour l’organiser, pour le préparer. Entre deux tétées, la tête dans les nuages en concoctant une énième collation ou allongée, sans bouger, à faire semblant de dormir, près de son coco qui refuse de faire la sieste. Prenez ce temps inestimable pour visualiser vos futurs objectifs. Rêvez-le votre projet! Et bien assez tôt, vous aurez un peu plus de liberté pour le faire vivre.